LE PASTEL D’EAU LA NOUVELLE GÉNÉRATION D’AFA KLAMATH

LE PASTEL D’EAU LA NOUVELLE GÉNÉRATION D’AFA KLAMATH

LES BIENFAITS DE LA NOUVELLE GÉNÉRATION DE L’ALGUE KLAMATH

L’AFA (Aphanizomenon flos-aquae) Klamath est une microalgue portant le même nom que son biotope d’origine : le lac Klamath (figure 1) situé aux Etats-Unis dans l’Oregon. Son apparition est due tout d’abord à la faible profondeur du lac et à sa forte concentration en nutriments (notamment en azote et phosphore).

FIGURE 1 : BIOTOPE NATUREL DE L’AFA : LE LAC KLAMATH

Elle a été décrite pour la première fois par le naturaliste Carl Von Linné en 1753 [1]. Le genre Aphanizomenon est un groupe de cyanobactéries filamenteuses fixatrices d’azote dont certaines sont capables de produire des métabolites toxiques (nous en parlerons un peu plus tard) ! Les cyanobactéries sont des microorganismes procaryotes, c’est-à-dire qu’elles n’ont pas de noyau contrairement aux cellules animales qui elles en possèdent un et sont des cellules eucaryotes ; les organismes unicellulaires représentent la plus ancienne forme de vie terrestre capable de réaliser la photosynthèse (consommation de dioxyde de carbone et production d’oxygène et de sucre), on peut dire qu’elles font l’inverse de la respiration. Elles ont donc probablement été la première source d’oxygène biotique sur la Terre. Sans elles la vie n’aurait pas pu se développer comme on la connaît de nos jours. Ces microorganismes ont prospéré à la fois dans les eaux douces et salées et sont capables de se développer seuls ou en symbiose (=Association biologique durable et réciproque entre deux ou plusieurs organismes) avec diverses plantes et champignons. Ce sont en quelques sortes des micro-organismes tout terrain ! Les cyanobactéries sont une source de molécules bioactives comme des acides gras polyinsaturés, des protéines, des pigments et des minéraux [2]. L’AFA (figure 2) est organisée en trichomes de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de micromètres (un trichome est une excroissance d’origine épidermique chez les plantes).

Figure 2 : AFA cultivée au sein de Kyanos Biotechnologies
FIGURE 2 : AFA CULTIVÉE AU SEIN DE KYANOS BIOTECHNOLOGIES

LE MYTHE DE L’ALGUE KLAMATH

La légende raconte que c’est en voyant des aigles à tête blanche consommer de l’AFA que les indiens auraient commencé à l’utiliser eux aussi. En effet, le lac Klamath est un lieu où la faune et la flore sont très diversifiées. L’aigle à tête blanche (figure 3) a choisi ce lac comme zone de prédilection pour se reproduire.

Figure 3 : Aigle à tête blanche
FIGURE 3 : AIGLE À TÊTE BLANCHE

Au début du 20ème siècle, dans un contexte d’ère industrielle et de course à la production, cette espèce a failli disparaître, mise en péril par les pesticides et polluants qui affectaient la viabilité de ses œufs. La population a atteint près de 1000 spécimens en s’installant dans cette région ! Cet exploit leur a permis de sortir de la catégorie des « espèces en voie d’extinction ». Merci le lac Klamath !

Le lac Klamath peut être comparé à un super restaurant pour nos algues. Vous vous souvenez pourquoi ? Oui c’est ça, une forte concentration en nutriments ! On va essayer de comprendre les raisons pour laquelle elle est si élevée. Il faut savoir que les eaux se déversant au sein de ce lac ont passé 24 km à se charger de minéraux de la roche volcanique qu’elles traversent. Cette eau est particulièrement riche et également en perpétuel mouvement, l’ensemble du volume du lac est totalement renouvelé 4 fois par an ! (Oui c’est énorme). Les sédiments du lac sont également un de ses atouts majeurs, ils apportent une richesse nutritive supplémentaire inégalée. Concrètement une couche de 10m s’est formée au cours des 10 derniers millénaires grâce à la production de 200 méga tonnes d’AFA Klamath qui se sont décomposées. On se retrouve avec un réservoir de nutriments pouvant assurer à lui seul la croissance massive de l’algue pendant un demi siècle sans apports extérieurs. Et comme ce fond se renouvelle sans cesse, c’est inépuisable !

Malheureusement depuis quelques décennies, sous l’effet du réchauffement climatique, cet écosystème exceptionnel est menacé par le développement de toxines qui compromettent de plus en plus la qualité de l’algue Klamath. Depuis 2015, année après année, les autorités sanitaires de l’état d’Oregon enregistrent des niveaux inquiétants de microcystine [14]. Pour faire vivre la légende, il devenait donc essentiel de reconstituer dans un milieu protégé les conditions symbiotiques du lac afin de préserver les bienfaits de l’étonnante AFA Klamath qui y a vu le jour.

LA COMPOSITION DE LA KLAMATH

L’AFA occupe la place numéro une chez les algues bleues. Ici, on va parler des différents composants de notre algue, leurs propriétés seront expliquées dans la prochaine partie ! Elle est une des sources majeures de chlorophylle sur Terre [3]. Elle contient de nombreux antioxydants, on vous explique comment ça marche dans la partie propriété. L’AFA est une source unique de minéraux. Elle contient les 40 minéraux essentiels et vitaux disponibles sur le fond du lac Klamath. Sans oublier les vitamines, l’AFA est une excellente source de vitamines du groupe B (principalement B1, B2, B3, B5, B6, B9 et B12). Oméga 3, oui elle en contient aussi ! Un oméga 3 est un acide gras (et un acide gras est une molécule formée d’une chaîne de carbones liés à des hydrogènes). Des études ont montré que l’AFA contenait également de la zéaxanthine, derrière ce nom barbare se cache un pigment de la famille des caroténoïdes. C’est elle qui donne sa couleur jaune aux grains de maïs par exemple. La famille des caroténoïdes regroupe de longues molécules très hydrophobes et colorées : du jaune au rouge. L’Homme ne peut pas synthétiser lui-même la zéaxanthine et doit donc la trouver dans son alimentation. Elle est essentielle pourtant, on vous explique pourquoi dans la prochaine partie. Il doit être noté également que l’AFA Klamath contient de la lutéine, cette molécule fait elle aussi partie de la grande famille des caroténoïdes. L’AFA Klamath est également très riche en acides aminés. Pour plus de détails dans la composition en macro éléments puis en vitamines, minéraux et acides aminés, vous pouvez vous référer aux tableaux suivants !

TABLEAU 2 : PROPORTION EN VITAMINES, MINÉRAUX ET ACIDES AMINÉS CHEZ L’AFA KLAMATH

 

 

 

LES PROPRIÉTÉS DE LA KLAMATH

La chlorophylle a vraiment de multiples fonctions bénéfiques. Tout d’abord elle va favoriser la production de leucocytes et d’érythrocytes (les premiers sont des globules blancs combattant les virus et bactéries pathogènes, les seconds sont des globules rouges transportant l’oxygène). De plus, la chlorophylle peut être comparée à un super aspirateur car elle nettoie le corps des métaux lourds tels que le cadmium et le mercure ainsi que les pesticides et les polluants industriels. Le pigment vert est particulièrement efficace dans la détoxification du corps, il lie les toxines et les radicaux libres ce qui les neutralise. Oui en effet, c’est un avantage indéniable pour quiconque voulant être en bonne santé ! N’hésitez pas à consommer des aliments riches en chlorophylle si vous voulez faire une détox.

Elle contient un pigment bleu 100% naturel : la phycocyanine. Cette dernière permet de renforcer l’immunité en stimulant la moelle osseuse. La moelle osseuse c’est la zone de votre corps qui synthétise ce qu’on appelle les cellules souches. Et ça c’est surement un de ses plus gros potentiels, on pourrait même parler de super pouvoir ! Définissons ce qu’est une cellule souche aussi appelée cellule pluripotente (figure 4). Une cellule souche est un élément fondamental constituant tous les organismes vivants. Concrètement une cellule souche peut se différencier en n’importe quelle autre cellule (musculaire, hépatique, neuronale…). Un vrai couteau suisse, néanmoins une cellule souche qui s’est différenciée ne peut plus en redevenir une [3].

Figure 5 : Différenciation d'une cellule souche
FIGURE 5 : DIFFÉRENCIATION D’UNE CELLULE SOUCHE

 

 

 

Articles similaires

LES ALGUES BLEUES

LES ALGUES BLEUES

Qu’est ce que la phycocyanine ?

Qu’est ce que la phycocyanine ?

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.